Explication et historique de la discipline

Présentation:

Rapidité, souplesse, condition physique et esprit d’équipe: les mots clé de cette discipline de l’équitation qui commence à monter en popularité !!!

Quel bonheur de voir ces 7 ou 8 équipes composées chacune de 5 joueurs s’affronter dans une prairie pendant au moins 2 heures par jour.

Il est surprenant de voir ces « gamins » de 7 à 77 ans déplacer un gobelet d’un piquet à l’autre, enfiler un anneau dont le diamètre n’excède pas 10cm sur une épée en bois ou encore se pencher du haut de leur monture afin d’attraper une balle qui flotte dans un seau d’eau….et tout cela au galop !!!

Origines:

Les Pony games et Mounted games font partie, avec le Polo et le Horse Ball des sports d’équipes liés à la pratique de l’équitation. Ils ont été importés de Grande Bretagne.

Cette discipline remporte un certain succès auprès des jeunes cavaliers. En Grande Bretagne, les grands cavaliers de renommée internationale comme

Michael Whitaker, ont tous commencé par des pony games.

Les Pony games en eux-mêmes :

Se jouent en équipe de cinq cavaliers montant chacun un poney.

Ce sont des courses relais où, suivant le jeu, chaque cavalier doit effectuer un exercice différent : poser, reprendre des objets tels que des bouteilles, des drapeaux, des tasses; slalomer, conduire le poney du partenaire, courir etc.…..

Les qualités nécessaires :

Sur le plan physique : aisance, souplesse, décontraction, technicité et condition physique

Sur le plan psychologique et psychomoteur : persévérance, tolérance, courage, esprit d’équipe, dextérité et tactique

Sur le plan relationnel : respect de sa monture et de ses coéquipiers. En effet, aucun geste de brutalité envers le poney n’est autorisé sous peine d’élimination, les ustensiles artificiels tels que cravaches et éperons sont également proscrits.